Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 décembre 2016 5 09 /12 /décembre /2016 09:38
[photo, credit : fortune KOUASSI]
[photo, credit : fortune KOUASSI]

[photo, credit : fortune KOUASSI]

Le mercredi 07 décembre 2016, un Conseil des Ministres s’est tenu de 10h à 12h, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.

L’ordre du jour de cette réunion comportait les points suivants:

A/-Mesures Générales
⎯ Projet de loi
⎯ Projets de décrets
B/-Mesures Individuelles
C/-Communications

A/– MESURES GENERALES

PROJET DE LOI

Au titre du Ministère auprès du Président de la République, chargé de la Défense;
Le Conseil a adopté un projet de loi portant Code de la Fonction militaire.

Ce projet de loi met en place un dispositif nouveau de la fonction militaire en cohérence avec les ambitions politiques et économiques de notre pays. Il tient compte de la Loi de programmation militaire. Il institue à cet effet, une professionnalisation des armées axée sur le renforcement du lien armée-nation et la reconstruction des moyens de travail et d’existence des militaires.
Ce dispositif innove avec la suppression de l’obligation de service national et l’instauration de la notion de réserve d’emploi en lieu et place de la réserve de masse. Il clarifie et actualise les droits et obligations des militaires, le concept de personnels servant sous contrat et les mécanismes d’aide au départ à la retraite.

PROJETS DE DECRETS

1- Au titre du Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, en liaison avec le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances;

Le Conseil a adopté un décret portant création, organisation et fonctionnement du Comité Paritaire de Pilotage du Partenariat en matière de Formation Professionnelle et Technique, en abrégé CPP.

Le CPP, qui comprend des représentants de l’Etat, du secteur privé ivoirien et des chambres consulaires, a pour mission principale d’assurer l’orientation et le suivi de la mise en œuvre de la convention cadre de partenariat entre l’Etat de Côte d’Ivoire et le secteur privé productif.
Le Gouvernement entend ainsi relever le niveau d’implication du secteur privé dans la réforme de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (ETFP) en vue d’une adéquation entre la formation et l’emploi.

2- Au titre du Ministère de l’Entrepreneuriat National, de l’Artisanat et de la Promotion des PME, en liaison avec le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances;

Le Conseil a adopté un décret portant attributions, organisation et fonctionnement de l’Agence en charge de la Promotion des Petites et Moyennes Entreprises, dénommée « AGENCE COTE D’IVOIRE PME ».

En application de la loi n° 2014-140 du 24 mars 2014 portant orientation de la Politique Nationale de Promotion des PME, l’Agence Côte d’Ivoire PME est chargée de faire la promotion des PME ivoiriennes et de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie de développement des PME.
Il s’agit précisément, pour le Gouvernement, de favoriser la création des PME, d’améliorer l’accès des PME aux financements et aux marchés, de renforcer les capacités techniques et managériales des PME et de développer la culture entrepreneuriale et l’innovation.

3- Au titre du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant;

Le Conseil a adopté une communication relative aux mesures pour l’éradication du phénomène des enfants en rupture sociale.
La problématique des enfants en rupture sociale a conduit le Gouvernement à organiser plusieurs activités dont une table ronde en vue de comprendre l’évolution inquiétante de cette délinquance et de proposer des actions à mener afin d’éradiquer ce phénomène.
Au terme des travaux, des mesures destinées à mettre fin au phénomène des enfants en rupture sociale ont été proposées, notamment la création d’un comité multisectoriel de lutte contre ce phénomène.

4- Au titre du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale, le Ministère de la Justice, le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, le Ministère du Plan et du Développement, le Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, le Ministère de l’Economie Numérique et de la Poste, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances, le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, le Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes et le Ministère des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques;

Le Conseil a adopté un décret portant création du Comité multisectoriel de lutte contre le phénomène des enfants en rupture sociale.
Ce cadre multisectoriel, qui intègre la participation des familles et des communautés, a pour mission de concevoir une stratégie commune, de coordonner et d’assurer la mise en œuvre des programmes et projets de protection et de prise en charge des enfants en situation de rupture sociale.
Le Gouvernement entend ainsi créer les conditions d’une saine réinsertion socio-économique de ces enfants et lutter plus efficacement contre les formes graves et inquiétantes de délinquance juvénile dans lesquelles sont impliqués bon nombre d’entre eux.

5- Au titre du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère auprès du Président de la République, chargé de la Défense, le Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale, le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances et le Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes ;

Le Conseil a adopté un décret déterminant les attributions, l’organisation et le fonctionnement de l’Office du Service Civique National, en abrégé « OSCN ».
L’OSCN, conçu sous la forme d’un établissement public à caractère administratif, a pour mission de concevoir et d’élaborer des programmes et projets en matière de service civique et de volontariat, et d’assurer l’ancrage institutionnel de l’ensemble des programmes et projets ayant un lien avec le service civique, le volontariat et la prise en charge des jeunes vulnérables.
Cette structure permettra au Gouvernement d’anticiper sur la recrudescence de la violence et de l’incivisme et de combattre davantage la criminalité.

B–MESURES INDIVIDUELLES
Au titre du Ministère des Affaires Etrangères;

Le Conseil a donné son accord pour la nomination de :
• Madame LAURENT, épouse BALDE Mina Marie, actuellement Ambassadeur de Côte d’Ivoire près le Royaume du Danemark, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Côte d’Ivoire près la République d’Estonie, avec résidence à Copenhague ;

• Madame LAURENT, épouse BALDE Mina Marie, actuellement Ambassadeur de Côte d’Ivoire près le Royaume du Danemark, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Côte d’Ivoire près la République de Lituanie, avec résidence à Copenhague ;

• Monsieur András SZABÓ, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Hongrie près la République de Côte d’Ivoire, avec résidence à Accra (GHANA).

C/– COMMUNICATIONS
1- Au titre du Premier Ministre, en liaison avec le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances et le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant;

Le Conseil a adopté une communication relative à l’organisation d’un atelier d’élaboration des outils d’opérationnalisation de l’Observatoire National de l’Equité et du Genre (ONEG).

Dans le cadre de l’opérationnalisation de l’ONEG, le Conseil a autorisé l’organisation d’un atelier afin de doter cet observatoire d’outils techniques et méthodologiques spécifiques et nécessaires à la réalisation de ses missions.
Ainsi, cet atelier permettra, d’une part, de définir le cadre organisationnel et fonctionnel du Secrétariat Exécutif de l’ONEG, d’identifier les principaux acteurs, les activités et produits de l’Observatoire, de définir un mécanisme de suivi-évaluation des politiques d’intégration du genre et de l’égalité et, d’autre part, d’élaborer le plan triennal budgétisé 2017-2020 de l’ONEG.

2- Au titre du Premier Ministre;
Le Conseil a adopté une communication relative à la présentation de l’Agenda des Réformes Doing Business 2017.

Le Gouvernement ambitionne de faire du climat des affaires en Côte d’ Ivoire l’un des meilleurs en Afrique et dans le monde. Ainsi, pour le prochain rapport Doing Business 2018, un agenda des Réformes Doing Business 2017 a été élaboré pour permettre à notre pays de réaliser pour les prochaines années 2018 et 2019, d’importantes avancées souhaitées par le Gouvernement au classement Doing Business.
Cet agenda, qui comprend 62 projets de réformes dont 2 réformes institutionnelles et 60 réformes sectorielles, se présente comme suit :
– 23 projets de réformes à court terme au 31 décembre 2016 ;
– 20 projets de réformes à court terme au 31 mars 2017 ;
– 12 projets de réformes à moyen terme au 31 décembre 2017 ;
– 07 projets de réformes à long terme au 31 décembre 2018.
L’objectif principal de ces réformes est de permettre à notre pays de figurer dans le top 10 des pays réformateurs au monde et dans le top 50 des meilleures performances mondiales au classement Doing Business 2019.

3- Au titre du Ministère de l’Education Nationale, en liaison avec le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances;

Le Conseil a adopté une communication relative à la présentation du projet d’enseignement bilingue langues nationales/français en Côte d’Ivoire dans le cadre de l’Initiative ELAN (Ecole et Langues Nationales).

Cette initiative est une offre francophone pour un enseignement bilingue dont la finalité est d’amener le plus grand nombre d’enfants, surtout ceux issus des zones rurales à réussir leur scolarité. L’objectif majeur est de contribuer à l’amélioration de la qualité de l’éducation dans un contexte multilingue où l’éducation de l’enfant doit tenir compte de sa langue maternelle. La mise en œuvre de l’Initiative Elan – Côte d’Ivoire couvrira la période de 2016-2018 et portera sur l’amélioration des apprentissages premiers que sont la lecture, l’écriture et le calcul au primaire. 10 écoles ont été sélectionnées pour la phase pilote de ce projet dans plusieurs régions.
Ce projet a été initié depuis 2001. Il y a 11 langues qui sont concernées. Il s’agit de l’Abidji, l’Attié, l’Agni, le Baoulé, le Bété, le Guéré, le Koulango, le Mahou, le Senoufo, le Yacouba et le Malinké. C’est une première étape et progressivement toutes les langues de notre pays seront prises en compte.

4- Au titre du Ministère de l’Education Nationale;
Le Conseil a adopté une communication relative à la participation de la Côte d’Ivoire à la 2e session du Conseil d’Administration du Programme Alimentaire Mondial (PAM), du 13 au 19 novembre 2016, à Rome (Italie).

Au cours de cette session, le Conseil d’Administration du Programme Alimentaire Mondial (PAM) a donné son approbation pour le financement du Programme Pays 200960 (2017-2020) du PAM qui s’élève à 68,4 millions USD soit 42 134 400 000 francs CFA.

5- Au titre du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, en liaison avec le Ministère de l’Industrie et des Mines, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances;

Le Conseil a adopté une communication relative à la requête de financement pour l’audit environnemental des sites miniers en Côte d’Ivoire.
Le Conseil a autorisé l’audit environnemental des sites miniers en Côte d’Ivoire. Cet audit permettra d’évaluer les impacts environnementaux et sanitaires des exploitations minières, aussi bien industrielles que traditionnelles, en Côte d’Ivoire.

6- Au titre du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, le Ministère des Transports et le Ministère du Tourisme;

Le Conseil a adopté une communication relative à la reprise du contrôle sanitaire à l’aéroport.
Dans le cadre de la surveillance épidémiologique de la fièvre jaune, le Conseil a autorisé la reprise du contrôle sanitaire à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. Aussi, des mesures ont-elles été arrêtées, notamment l’interdiction formelle aux services de l’INHP de vacciner systématiquement tout voyageur n’ayant pas donné la preuve de sa vaccination contre la fièvre jaune et la confiscation du passeport de ce dernier par les services de police de l’aéroport jusqu’à production de cette preuve.

7- Au titre du Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère auprès du Président de la République, chargé de la Défense et le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique;

Le Conseil a adopté une communication relative à l’information sur la mise en œuvre du projet « anticiper et prévenir la vulnérabilité des femmes et des filles face à l’instabilité et à la violence ».

Dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, menée par le Gouvernement, le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant a entrepris, en collaboration avec l’ ONU Femmes et le concours financier du Gouvernement du Japon, un projet qui vise à permettre aux femmes, aux jeunes filles et aux communautés, d’anticiper et de prévenir leur vulnérabilité face au terrorisme et à tout conflit.
Ce projet, dont le lancement officiel a eu lieu le 14 juin 2016 à Korhogo, cible au total 25 000 femmes, jeunes et hommes dans les régions du Folon, de la Bagoué, du Poro, du Tchologo et du Boukani. Il sera exécuté sur une période de 12 mois pour un financement global de 500 000 000 de francs CFA.

8- Au titre du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, en liaison avec le Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère auprès du Président de la République, chargé de la Défense, le Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale, le Ministère de l’Education Nationale, le Ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, le Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances et le Ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant;

Le Conseil a adopté une communication relative au renforcement du dispositif du Service Civique National pour le développement en Côte d’Ivoire.
L’ampleur de l’incivisme, de l’extrémisme et de la radicalisation des jeunes nécessite un renforcement du cadre institutionnel de mise en œuvre du Service Civique National.
Aussi, le Conseil a décidé de la mise en place du Service National des Jeunes (SNJ) dont l’objectif est de promouvoir le respect, l’attachement et le dévouement des jeunes à leur pays et à la collectivité dans laquelle ils vivent.

9- Au titre du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique;

Le Conseil a adopté trois (3) communications :


• La première communication est relative aux nouvelles mesures de facilitation de l’entrepreneuriat des jeunes ;
Un atelier de réflexion, tenu du 23 au 25 juin 2016 à Grand Bassam, a permis de définir les conditions de mise en œuvre d’un cadre légal de facilitation de l’entrepreneuriat des jeunes à travers le statut du jeune entrepreneur.
Des travaux complémentaires pour la finalisation du statut bénéficieront de l’expertise de « Initiative France » qui, sur la base des résultats des travaux déjà menés, mettra en place un comité de pilotage en charge d’appuyer le Gouvernement pour la finalisation du projet de statut du jeune entrepreneur et la déclinaison auprès des actions à engager jusqu’à la mise en œuvre effective du statut du jeune entrepreneur.
Aussi, le Conseil a donné son accord pour la prise en charge de ces travaux dans le cadre de l’appui institutionnel à la réforme du dispositif de l’emploi sur le composant Emploi du C2D.
• La deuxième communication est relative à la réalisation des études sur les bassins d’emploi en Côte d’Ivoire ;
Ces études ont pour objet d’identifier et de localiser les différents bassins d’emploi sur l’ensemble du territoire, afin de mettre à la disposition du Gouvernement et des partenaires, des données fiables et actualisées pour les orientations et la mise en œuvre des différentes actions de promotion de l’emploi au niveau local. De façon spécifique, il s’agit notamment d’établir une typologie des emplois dans les entreprises locales par secteurs d’activités, d’identifier les besoins en formation et en emploi dans ces entreprises et d’élaborer un répertoire local des métiers et professions.

 

• La troisième communication est relative à l’atelier d’élaboration du programme national d’insertion socio-économique et d’autonomisation de la jeune femme.
Face aux difficultés d’insertion économique et en vue de contribuer à résorber le chômage et la précarité des jeunes femmes en particulier, le Gouvernement envisage, à travers l’Agence Emploi Jeunes, la mise en œuvre d’un programme national d’insertion socio-économique et d’autonomisation de la femme, en partenariat avec le bureau pays de l’Organisation Internationale du Travail.
La phase pilote de ce programme vise l’insertion durable des jeunes filles, par la création d’emplois décents et l’amélioration de leurs revenus. Ainsi, un atelier sera organisé en collaboration avec toutes les parties prenantes pour finaliser la formulation du document programme et la planification des différentes étapes.

10- Au titre du Ministère de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de l’Indemnisation des Victimes, en liaison avec le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances ;

Le Conseil a adopté une communication relative à la campagne de sensibilisation pour des élections législatives apaisées en Côte d’Ivoire.
Dans l’optique de la préservation d’un climat de paix et de cohésion sociale pendant la période électorale de 2016, le Conseil a autorisé l’organisation d’une campagne de sensibilisation avant et après les élections législatives à travers le Programme d’Appui au Renforcement de l’Inclusion et de la Cohésion Sociale (PARICS).
Cette campagne de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la prévention de violences en créant des conditions d’élections inclusives, participatives, libres et démocratiques tout en gardant un esprit de culture citoyenne favorable à la paix.

11- Au titre du Ministère de l’Agriculture ;

Le Conseil a fixé l’ouverture de la campagne café 2016 – 2017 au 07 décembre 2016 et a approuvé le barème et un prix garanti de 750 francs CFA/Kg aux producteurs pour du café séché, décortiqué, trié et ne comportant aucune matière étrangère.

Faut-il le rappeler, avec le retour à un système de commercialisation stabilisé qui a permis la fixation d’un prix garanti rémunérateur aux producteurs qui a évolué entre 620 FCFA et 670 FCFA le kilogramme entre les campagnes 2016 – 2013 et 2015 – 2016, l’on a observé un meilleur entretien des plantations qui devait avoir pour conséquence, une augmentation de la production et partant des exportations.

Le Conseil a instruit le Conseil du Café-Cacao de prendre toutes les dispositions opérationnelles, y compris les sanctions appropriées, pour le respect strict du prix aux producteurs. Il a, par ailleurs, instruit les autorités préfectorales et les forces de défense et de sécurité à veiller à la sécurisation des frontières pour empêcher la sortie illicite de produit vers les pays voisins.

Fait à Abidjan, le 07 décembre 2016
Affoussiata BAMBA-LAMINE
Ministre de la Communication,
Porte-parole Adjoint du Gouvernement                 (Source:aip)

Published by lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
commenter cet article
8 décembre 2016 4 08 /12 /décembre /2016 23:46
[photo crédit : fortune KOUASSI]
[photo crédit : fortune KOUASSI]
[photo crédit : fortune KOUASSI]

[photo crédit : fortune KOUASSI]

                                                     

                                              Thursday 08 December 2016

Ivory Coast:  Addressing municipalities, what is the solution?


First step, we will talk about styles of street addressing. Second step, we will say something about street addressing attempts. Third step, we will talk about the lack of awareness campaign.

Step 1 - Addressing, what existed before

For the little I remember, Ivory Coast's addressing system was not available. Each neighborhood of the capital and even the entire country had its own addressing code to find a particular street. For example, to find their way, people had landmarks, such as a tree or a building under construction or not, to show the way to someone.


Step 2: Attempts to address the street

Of course, some people tried to improve addressing the district with no success, at least the project was completed. Now, with the advancement of new information and communication technologies, we are talking more and more about geolocation. Techniques for geographically locating the position of a person or object.


Step 3- Lack of awareness campaign

Awareness campaigns on id addressing should enable the population to master a univesal code promoting the perfect knowledge of the streets of the capital city including the realities of the moment.

8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 20:32

              Mardi 08 novembre 2016 mise à jour Mardi 08 novembre 2016

 

Côte d'ivoire: "(...) Le notaire n'est pas un banal citoyen."Dixit Maître KONE M. présidente de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire.

Sous l'initiative du Programme pour le renforcement du Système Judiciaire en Côte d'Ivoire (ProJustice) et la Chambre des notaires de Côte d'ivoire, financé par l'agence des Etats-Unis pour le développement internaional (USAID) ce séminaire se déroule en ce moment même à Yamoussoukro.

Maître KONE Mahoua, Présidente de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire (Par ailleurs Présidente de la 1er promotion des médiateurs professionels diplômés de la Côte d'ivoire y compris la sous -région) a animé une communication autour de la déontologie du notaire. Dans cette vidéo, regardons un extrait de son point de vue.

Published by lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
commenter cet article
8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 16:40

                   Mardi 08 novembre 2016 mise à jours Mardi 08 novembre 2016

Côte d'ivoire : ProJustice organise un atelier sur la déontologie des notaires 

ProJustice (Programme pour le renforcement du systeme judiciaire en Côte d'Ivoire) en partenariat avec la Chambre des notaires de côte d'ivoire sont à l'origine de cette formation. 

Au non de ProJustice, Daniel DOBROVOLJEC, Chef de projet, donne les raisons d'une telle initiative à la faveur des notaires de Côte d'Ivoire, à travers la vidéo suivante dont le lien s'affiche au haut de la page.

 

 

Source:ProJustice

Par Fortuné KOUASSI, journaliste-radio, web-editor, blogueur,+225 48966108/ +225 02065000, fortunekouassi@gmail.com

8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 12:37
Photo de famille de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire, en compagnie de ProJustice, l'Inspection Génerale et Judiciaire des Services Penitenciers sans oubler le CRIDIA à Yamoussoukro, Hôtel Hanniel, Mardi 08 novembre 2016 [Photo crédit:Fortuné KOUASSI]Photo de famille de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire, en compagnie de ProJustice, l'Inspection Génerale et Judiciaire des Services Penitenciers sans oubler le CRIDIA à Yamoussoukro, Hôtel Hanniel, Mardi 08 novembre 2016 [Photo crédit:Fortuné KOUASSI]Photo de famille de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire, en compagnie de ProJustice, l'Inspection Génerale et Judiciaire des Services Penitenciers sans oubler le CRIDIA à Yamoussoukro, Hôtel Hanniel, Mardi 08 novembre 2016 [Photo crédit:Fortuné KOUASSI]
Photo de famille de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire, en compagnie de ProJustice, l'Inspection Génerale et Judiciaire des Services Penitenciers sans oubler le CRIDIA à Yamoussoukro, Hôtel Hanniel, Mardi 08 novembre 2016 [Photo crédit:Fortuné KOUASSI]Photo de famille de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire, en compagnie de ProJustice, l'Inspection Génerale et Judiciaire des Services Penitenciers sans oubler le CRIDIA à Yamoussoukro, Hôtel Hanniel, Mardi 08 novembre 2016 [Photo crédit:Fortuné KOUASSI]Photo de famille de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire, en compagnie de ProJustice, l'Inspection Génerale et Judiciaire des Services Penitenciers sans oubler le CRIDIA à Yamoussoukro, Hôtel Hanniel, Mardi 08 novembre 2016 [Photo crédit:Fortuné KOUASSI]

Photo de famille de la Chambre des notaires de Côte d'ivoire, en compagnie de ProJustice, l'Inspection Génerale et Judiciaire des Services Penitenciers sans oubler le CRIDIA à Yamoussoukro, Hôtel Hanniel, Mardi 08 novembre 2016 [Photo crédit:Fortuné KOUASSI]

          Mardi 08 novembre 2016 mise jour mardi 08 novembre 2016

 

Côte d'Ivoire; Les notaires en séminaire de réflexion à Yamoussoukro

 

25 notaires uniformisent leurs stratégies autour d'un séminaire de formation à Yamoussoukro, organisé par ProJustice en partenariat avec la chambre des notaires de Côte d'ivoire, le Centre de Recherche sur les Institutions le Droit International et des Affaires (CRIDIA) et l'Inspection Génerale et Judiciaire des Services Penitenciers (IGSJP).

 

 

Au nom de l'Inspecteur Général et Judiciaire des Services Pénitentiers, Mme YAO Jeanne anime la première communication formulé ainsi "La déontologie du notaire, quels droits et devoirs liés à une telle profession ? 

8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 02:36
Carte représentant la Côte d"Ivoire, avec des villes marquées comme Abidjan, Yamoussoukro, etc [Crédit, photo:Fortuné KOUASSI]

Carte représentant la Côte d"Ivoire, avec des villes marquées comme Abidjan, Yamoussoukro, etc [Crédit, photo:Fortuné KOUASSI]

                      Lundi 07 novembre 2016 mise à jour Mardi 08 novembre 2016

 

Côte d'Ivoire : Renforcement des capacités des notaires autour d'un séminaire de formation

 

25 notaires à Yamoussoukro, participent, du 08 au 09 novembre 2016, à un séminaire de réflexion sur le thème suivant  « LA DEONTOLOGIE DU NOTAIRE ET LA PROTECTION DES USAGERS EN CÔTE D'IVOIRE  »

 

Les notaires sont venus d'Abidjan, de Korhogo, de Daloa, de Man, mais aussi de Dimbokro, de Bouaflé et d'Abengourou. Certaines juridictions, pilote du Programme pour le renforcement du système judiciaire en Côte d'Ivoire (ProJustice) sont présentes. En dépit de l'existence de textes et de la loi, les populations continuent de conclure des actes de transactions immobilières et dans le domaine des successions sans recourir au  notaire. Face à cette situation le notaire doit réagir et accomplir sa mission selon les prescriptions de la déontologie lié à sa profession. Le temps pour lui de se poser les questions suivantes quelles sont les règles déontologiques qui doivent arrimer l'intervention des notaires? Quelles sont les recours et/ou sanctions offertes aux usagers en cas de contravention de ce professionnel aux devoirs de sa charge. Autant de motifs qui justifient l'importance d'une telle rencontre au sein de l'hôtel Hanniel.

Déroulé de ce séminaire

La première journée émaillée de conférences sera subdivisé en quatre sous-thèmes. Le premier sous-thème, ''La déontologie du notaire, quels droits et devoirs liés à une telle profession ? ‘’ Il sera animé par l'Inspection Générale des services judiciaires et pénitenciers (IGSJP). Le deuxième sous-thème, ‘’Comment organiser une étude de notaire: Les différentes obligations légales relatives aux registres, la conservation des actes, la gestion des fonds des clients, les obligations comptables, ... etc.’’ Il sera animé par Maître Mahoua Koné, présidente de la Chambre nationale des notaires de Côte d'Ivoire. Le troisième sous-thème, ''Le notaire dans les transactions immobilières : attitudes à tenir pour une protection plus efficace du client''. Il sera animé par le Centre de Recherche sur les Institutions, le Droit et des Affaires (CRIDIA) qui animera de même le dernier sous-thème, ‘‘Le rôle du notaire en matière de sauvegarde des droits des héritiers''. Il sera animé par le Centre de Recherche sur les Institutions, le Droit et des Affaires (CRIDIA). 

La deuxième journée de ce séminaire servira à organiser des groupes de réflexions. Un groupe réfléchira sur LA PROMOTION DU RÔLE DU NOTAIRE DANS LES TRANSATIONS IMMOBILIERES POUR UNE MEILLEURE PROTECTION DES ACHETEURS. Un autre groupe se penchera sur LA PROTECTION DES DROITS DES HERITIERS LEGAUX

Source : ProJustice

Par Fortuné KOUASSI, journaliste-radio, web-editor, blogueur, +225 48966108/ +225 02065000, fortunekouassi@gmail.com

26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 13:55

mardi 25 octobre 2016 mise à jour mercredi 26 octobre 2016

                                   

Côte d’Ivoire : Cérémonie de Remise de Diplôme officielle Universitaire de la 1ère promotion de Médiateurs professionnels

En plus, la Vidéo intégrale du Discours de Maître KONE Mahoua présidente de la première promotion de Médiateurs

#lepetitjournalisteivoirien ; #promotion1desmediateursprofessionnels ; #outildebonnegouvernence ; #reporterdefortune ; #ivoiremediation

Dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires en Côte d’Ivoire, des textes régissant la Médiation ont été adoptés par les pouvoirs publics depuis 2014, pour favoriser le règlement rapide des litiges et désengorger les tribunaux. C’est dans ce cadre que des initiatives ont été prises par un pool de Médiateurs internationaux, en vue de permettre une formation universitaire de Médiateurs diplômés en Côte d’Ivoire. Le titre de Médiateur professionnel s’obtient à l’issue d’une formation universitaire stricte et rigoureuse sanctionnée par un diplôme décerné par un institut de formation agréé.

 

La toute première formation de Médiateurs Professionnels Diplômés s’est déroulée à l’UCAO (Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest) à Abidjan et a été organisée par le CERFOPMAN (Centre de Recherche et de Formation Professionnelle à la Médiation, l’Arbitrage et la Négociation), dirigé par Maître MICHEL TCHICAYA, en partenariat avec l’IFOMENE (Institut de Formation à la Médiation et à la Négociation), dirigé par Monsieur STEPHEN BENSIMON. La première promotion de Médiateurs Professionnels Diplômés de Côte d’Ivoire est composée de 36 Médiateurs qui ont reçu une formation complète sur douze (12) mois, d’octobre 2015 à Septembre 2016. Maître KONE MAHOUA présidente de la Chambre des Notaires de Côte d’Ivoire est aussi la présidente de la 1ère promotion de Médiateurs Professionnels Diplômés de Côte d’Ivoire. La formation a comporté plusieurs modules animés par des Médiateurs Formateurs de renommée internationale issus de diverses nationalités. La 1ère promotion de Médiateurs Professionnels Diplômés de Côte d’Ivoire a été baptisée « BEATRICE BLOHORN BRENNEUR » du nom d’une des formatrices de nationalité française. Chaque membre de la 1ère promotion de Médiateurs Diplômés de Côte d’Ivoire a reçu son diplôme universitaire au cours de la cérémonie officielle de remise ce mardi 25 octobre 2016, à l’amphithéâtre Licence 1, au sein de l’UCAO, à Abidjan, Cocody. Rappelons que cette cérémonie de remise de diplôme était placée sous le Haut Patronage de son Eminence le Cardinal KOUTOUAN et la Co-Présidence du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique ainsi que du Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle.

 

Fortuné KOUASSI, Journaliste-radio, Web editor, Blogueur, Social Manager, fortunekouassi@gmail.com Contact/cell:+225  48 966 108 / +225  02 06 5000 / add: 01 Bp 4835 abj 01

Published by lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 21:11
Mardi 18 octobre 2016  SOFITEL HôTEL IVOIRE ABIDJAN 6eme assemblée générale du FORUM DES INSPECTIONS D'ETAT et 4eme Colloque International [Photo, crédit fortuné kouassi] (2)
Mardi 18 octobre 2016  SOFITEL HôTEL IVOIRE ABIDJAN 6eme assemblée générale du FORUM DES INSPECTIONS D'ETAT et 4eme Colloque International [Photo, crédit fortuné kouassi] (2)

Mardi 18 octobre 2016 SOFITEL HôTEL IVOIRE ABIDJAN 6eme assemblée générale du FORUM DES INSPECTIONS D'ETAT et 4eme Colloque International [Photo, crédit fortuné kouassi] (2)

Mardi 18 octobre 2016, mise à jour Mercredi 19 octobre 2016

 

Côte d’Ivoire : FIGE, 6EME ASSEMBLEE GENERALE ET 4EME COLLOQUE INTERNATIONAL à Abidjan

 

#lepetitjournalisteivoirien ; #inspectiongenerale ; #reporterdefortune ; #FIGE2016 ; #IFIGE

 

La 6EME ASSEMBLEE GENERALE DU FORUM DES INSPECTIONS GÉNÉRALES D’ETAT ET LE 4EME COLLOQUE INTERNATIONAL se tiennent au SOFITEL-hôtel Ivoire, Abidjan, sous le thème « Les défis de la bonne gouvernance et le rôle primordial des institutions de contrôle : Normalisation et coopération ». Ses deux assises qui coïncident avec le 10EME anniversaire du FIGE se déroulent du mardi 18 octobre au jeudi 20 octobre 2016.

 

L’assemblée générale est un cadre idoine d’évaluation, d’échanges et de prise de décisions importantes sur les préoccupations, les enjeux et les défis majeurs auxquels fait face la communauté des inspections générales d’État. Instance faitière du FORUM DES INSPECTIONS GÉNÉRALES D’ÉTAT (FIGE), cette assemblée générale aura à jeter un regard rétrospectif de l’organisation au cours des deux années écoulées. Se projeter également à travers l’analyse des problèmes et l’adoption de nouvelles orientations stratégiques, à savoir l’institut de formation du FIGE (IFIGE), un véritable challenge dans la projection et la promotion des valeurs cardinales du secteur. Au cours des travaux de cette 6EME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du FIGE plusieurs points importants seront à l’ordre du jour notamment l’examen et l’approbation des rapports d’activité et des comptes financiers des années 2014 et 2015, l’approbation du budget des années 2017 et 2018, le renouvèlement des membres du Comité Directeur et la désignation du pays hôte des travaux de la 7EME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du FIGE. Cette 6EME ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du FIGE a investi Monsieur Niamien Ngoran, Inspecteur Général d’État de la République de Côte d’Ivoire, au rang de Président du Comité Directeur du FIGE après l’ouverture des travaux par Son Excellence le Premier Ministre, Daniel Kablan DUNCAN. Notons que le FORUM DES INSPECTIONS GÉNÉRALES D’ÉTAT (FIGE) compte 24 membres jusqu’à ce jour.

 

Par Fortuné KOUASSI, Journaliste-radio, Producteur, Blogueur, Web-editior /contact :+225 48 966108 /+225 02065000 ;Email :fortunekouassi@gmail.com

 

Published by lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com - dans lepetitjournalisteivoirien FIGE2016 3IFIGE rreporterdefortune
commenter cet article
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 13:53
Quelque clichés prient depuis le jeudi 25 août et ceux jusqu'à ce jour samedi 27 août 2016 de O salon de la photographie afircaine, jeudi 25 août 2016 à Abidjan, Cocody précisement à l'ivoire Golf Club.[Crédit photo: Fortuné KOUASS
Quelque clichés prient depuis le jeudi 25 août et ceux jusqu'à ce jour samedi 27 août 2016 de O salon de la photographie afircaine, jeudi 25 août 2016 à Abidjan, Cocody précisement à l'ivoire Golf Club.[Crédit photo: Fortuné KOUASS
Quelque clichés prient depuis le jeudi 25 août et ceux jusqu'à ce jour samedi 27 août 2016 de O salon de la photographie afircaine, jeudi 25 août 2016 à Abidjan, Cocody précisement à l'ivoire Golf Club.[Crédit photo: Fortuné KOUASS
Quelque clichés prient depuis le jeudi 25 août et ceux jusqu'à ce jour samedi 27 août 2016 de O salon de la photographie afircaine, jeudi 25 août 2016 à Abidjan, Cocody précisement à l'ivoire Golf Club.[Crédit photo: Fortuné KOUASS
Quelque clichés prient depuis le jeudi 25 août et ceux jusqu'à ce jour samedi 27 août 2016 de O salon de la photographie afircaine, jeudi 25 août 2016 à Abidjan, Cocody précisement à l'ivoire Golf Club.[Crédit photo: Fortuné KOUASS

Quelque clichés prient depuis le jeudi 25 août et ceux jusqu'à ce jour samedi 27 août 2016 de O salon de la photographie afircaine, jeudi 25 août 2016 à Abidjan, Cocody précisement à l'ivoire Golf Club.[Crédit photo: Fortuné KOUASS

Jeudi 25 août 2016 mise à jour samedi 27 août 2016, par fortunekouassi@gmail.com

Côte d’Ivoire : A Abidjan, O salon de la photographie africaine 1er édition est né

O salon de la photographie africaine un cadre dédié à tous les amoureux de la photographie a ouvert ses portes depuis le jeudi 25 août et ceux jusqu’au 27 août 2016. Il se tient à Abidjan, Cocody-Riviera 3, dans la salle ‘’Rotary’’ de l’Ivoire Golf Club grâce à Mme Valérie Kague, directrice de KOSHEE, la structure de communication initiatrice de ce salon. Le thème pour cette 1ère édition est ‘’Il était une fois … la photographie africaine’’.

Désormais un cadre d’échange est né entre les professionnels et les amateurs de la photographie africaine. O salon de la photographie donne la chance à tous les passionnées de la photographie de se rencontrer sur une même plateforme.

Les origines de la photo africaine depuis les pionniers jusqu’aux contemporains, via des clichés ou pendant la tenue des master-class n’ont laissé personne indiffèrent.

Pour sa 1ère édition, des photographes d’envergure internationales sont venus présenter un concentré de leurs savoir-faire. Adrien Victor TACHE Français et spécialiste de l’Afrique. Helen AMOUZOU, Togolaise, elle vie à Bruxelles, spécialiste des photos antiques. Achraf BAZNANI, Marocain, spécialiste de la retouche photo numérique. Doris Casco, ivoirien vie en France et travail aux beaux-arts de Montpelier.

‘’(…) L’on dit souvent que la photographie c’est un art. Mais moi je me dis que la photographie c’est un métier. Et quand c’est un métier il faut apprendre, il faut se former pour pouvoir donner le meilleur de soi-même. ’’ Dixit Mme Valérie Kague, directrice de O salon de la photographie africaine.

Par fortuné KOUASSI journaliste-radio, bloggeur, web-editor, fortunekouassi@gmail.com, pour www.lepetitjournalisteivoirien. Over-blog.com

24 juin 2016 5 24 /06 /juin /2016 03:30
[Crédit photo: fortuné Kouassi], Sidi Tiémoko TOURE, Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique, invité à « Les Rendez-vous du Gouvernement » Jeudi 23 juin 2016, au 20ème étage de l’immeuble SCIAM situé à Abidjan, Plateaux.
[Crédit photo: fortuné Kouassi], Sidi Tiémoko TOURE, Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique, invité à « Les Rendez-vous du Gouvernement » Jeudi 23 juin 2016, au 20ème étage de l’immeuble SCIAM situé à Abidjan, Plateaux.

[Crédit photo: fortuné Kouassi], Sidi Tiémoko TOURE, Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique, invité à « Les Rendez-vous du Gouvernement » Jeudi 23 juin 2016, au 20ème étage de l’immeuble SCIAM situé à Abidjan, Plateaux.

Jeudi 23 juin 2016 mise à jour vendredi 24 juin 2016 parfortuné Kouassi pour @lepetitjournalisteivoirien

Côte d’ivoire : ‘’L’emploi des jeunes au cœur de l’action gouvernementale.’’Dixit Sidi Tiémoko TOURE, Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique

« Les Rendez-vous du Gouvernement » sont un cadre de rencontre et d’échange entre la population et les décideurs via la presse et un pool-observateur. C’est une initiative du Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG) visant à rendre compte du travail effectif des responsables du gouvernement. A cet effet, la 25ème édition de « Les Rendez-vous du Gouvernement » a été consacrée au Ministre Sidi Tiémoko TOURE, Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique, de présenter sa vision du « Jeunes Ivoirien Nouveau ». Ce à travers le thème « Stratégie d’Insertion Professionnelle et d’Autonomisation des Jeunes : Enjeux et Perspectives » depuis le 20ème étage de l’immeuble SCIAM situé à Abidjan, Plateaux.

Selon le Ministre Sidi, le Chef de l’Etat, Son Excellence Alassane Ouattara, a créé un ministère dédié à la Promotion de la Jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique afin d’accélérer le processus d’insertion des jeunes. D’après le Ministre Sidi, il a pour missions principales l’insertion socio-professionnelle des jeunes dans le tissu économique, la protection, la promotion et la sensibilisation de la jeunesse aux valeurs civiques et morales. Le Ministre d’ajouter que pour mener à bien ses actions, plusieurs programmes d’insertion socio-professionnelle en faveur des jeunes ont été entrepris. Dans le cadre de l’insertion socio –professionnelle des jeunes, plusieurs programmes dont l’Opération spéciale « Agir pour les jeunes » entre autres affichent des résultats satisfaisant. Ce programme, selon Mr Sidi Tiémoko TOURE, a été lancé en juillet 2015, avec 12 337 projets pour des financements allant de 100 000 à 700 000F CFA. Pour le Ministre Sidi TOURE, les résultats à la date du 17/06/2016 nous informes que sur 12 337 jeunes sélectionnés et profilés, 9078 jeunes ont été formé avec 1792 projets financés pour un montant total de 881 730 000 F CFA. D’après le Ministre Sidi Tiémoko TOURE, 48,8 milliards de FCFA ont été mobilisés sur la période 2012-2015 pour la mise en œuvre de huit (8) programmes d’insertion permettant d’atteindre une cible de 50 085 jeunes. L’opérationnalisation des stratégies gouvernementales en faveur de l’emploi a eu pour impact quantitatif la création de 1 376 157 emplois de 2011 à 2014 (Source : Enquête emploi). En plus des programme d’insertion des jeunes le Ministère de la Promotion de la Jeunesse, a ajouté a ses programmes d’insertion il existe aussi des programmes de protection de la jeunesse. Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique soutient que plusieurs campagnes de sensibilisation à l’endroit des adolescents et de jeunes, ont été menées aussi bien à Abidjan et qu’à l’intérieur. Au nombre de ses campagnes nous pouvons retenir l’opération « All In » ou « Tous inclus », « Opération jeune fête sans alcool ». En faveur de la promotion de la jeunesse, d’abord une politique Nationale de la jeunesse au centre des préoccupations des jeunes et la création du Répertoire de Compétences jeune. Au titre du service civique, le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’emploi des jeunes et du service Civique, Sidi Tiémoko annonce le retour de la Cérémonie d’honneur au drapeau national une fois par mois. Lancé depuis le 11 juin 2016, il y a le projet pilote du Programme National du Volontariat. Les perspectives sont multiple, au nombre desquelles l’on peut retenir, 38 milliards de FCFA mobilisés, le lancement de l’enquête emploi 2016, développer des Programmes d’Aide à l’Embauche à 4 200 jeunes diplômés. Pour conclure, le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, Sidi Tiémoko TOURE, affirme que dans le cadre du Programme de Travail Gouvernementale au titre de l’année 2016 toutes les activités seront réalisées afin d’aboutir, à terme, à l’insertion socio-professionnelle et à l’autonomisation des jeunes. La Côte d’ivoire nouvelle est celle qui se veut un pays d’union, de discipline, et de travail. www.emploijeunes.ci

Published by lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
commenter cet article