Non catégorisé

Dimanche 17 juillet 2011 7 17 /07 /Juil /2011 12:41

Côte d`Ivoire: Blé Goudé promet à Ouattara une opposition "non armée"

Publié le samedi 16 juillet 2011   |  AFP



Charles
© Getty Images
Charles Ble Goude, chef des "patriotes" pro-Gbagbo



Vos outils
height=28

PARTAGEZ
 
 

   


Videos


Réaction du secrétaire général du FPI Miaka Ouretto sur la libération des 17 personnalités du camp Gbagbo
- TCI - 20/6/2011

PARIS - Charles Blé Goudé, figure de proue du régime de Laurent Gbagbo, appelle le président ivoirien Alassane Ouattara à cesser de réprimer les partisans du président déchu et assure qu'il ne sera "pas un opposant qui prend les armes", dans une vidéo diffusée samedi lors d'un meeting à Paris.

"Je serai un opposant bien éduqué, un opposant qui propose, qui critique. Je ne serai pas un opposant qui prend les armes", affirme l'ancien ministre de la Jeunesse qui est entré dans la clandestinité au moment de la capture de Laurent Gbagbo en avril dernier.

Ce message vidéo a été diffusé lors d'un rassemblement de la diaspora ivoirienne pro-Gbgbo à Paris, organisé à l'initiative du Congrès panafricain des jeunes et des patriotes (Cojep), un mouvement dirigé par Charles Blé Goudé qui a été à la pointe de la mobilisation dans les milieux étudiants à Abidjan pendant la crise électorale.

Le message a été enregistré le 9 juillet, selon le Cojep.

Décontracté, costume bleu ciel et cravate aux rayures rouges, Charles Blé Goudé y apparaît assis dans un jardin, devant un arbre du voyageur. Sous le coup d'un mandat d'arrêt international délivré par la justice ivoirienne il y a quelques semaines, il ne dit pas où il se trouve et dément les "rumeurs" qui le donnent notamment au Bénin ou au Ghana, où se sont réfugiés plusieurs personnalités de l'ancien régime.

Tout en critiquant durement le régime d'Alassane Ouattara, il esquisse une ouverture, en appelant le nouveau régime à "permettre" à l'opposition d'exister.

"Je voudrais lancer cet appel au régime de M. Ouattara: quand on est à la tête d'un Etat, on enlève sa veste (...) de président de parti politique et on évite d'instrumentaliser la justice", dit-il, dénonçant la traque des partisans de Laurent Gbagbo, des meurtres et des détentions arbitraires.

"En Côte d'Ivoire, on parle aujourd'hui de réconciliation. Tout le monde veut se réconcilier (...) Je pense qu'au delà des discours, des slogans, la réconciliation doit se traduire par des actes", estime-t-il.

"Tous les cadres qui ne sont pas originaires du Nord (région de M. Ouattara) ont été chassés", dénonce l'ancien leader estudiantin, qui craint l'installation d'une "administration tribale".

Comme il l'a déjà fait à plusieurs reprises, il réclame la libération de Laurent Gbagbo et de ses proches, et affirme que les poursuites judiciaires à son encontre ne sont qu'un "prétexte" pour bâillonner l'opposition.

"La place de l'opposition n'est pas en prison, elle est sur le terrain", martèle-t-il.

Laurent Gbagbo a été arrêté le 11 avril après plus de quatre mois de crise née de son refus de reconnaître sa défaite à la présidentielle du 28 novembre 2010 face à Alassane Ouattara, et à l'issue de dix jours de guerre dans Abidjan. Il est actuellement en résidence surveillée dans le Nord, comme son épouse et 13 autres proches. Ils n'ont pas été inculpés pour l'heure.

Quelque 3.000 personnes ont trouvé la mort durant la crise, la pire de l'histoire du pays.

Enfin, Charles Blé Goudé s'inquiète de la tenue prochaine de législatives, dont la date n'a pas encore été fixée: "J'invite la communauté internationale à interpeller M. Ouattara pour que les conditions réelles d'élections équitables, justes et transparentes soient créées en Côte d'Ivoire avant que nous allions aux législatives".

 

Par lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 16 juillet 2011 6 16 /07 /Juil /2011 22:20

Proclamation des résultats du Baccalauréat 2011: 28,40 % des candidats déclarés admissibles

 

Les résultats du Baccalauréat 2011 ont été rendus publics hier 14 juillet 2011 dans les différents établissements scolaires. 28,40 % des candidats qui ont composé sont déclarés admissibles, soit une nette régression par rapport à l’année dernière. Selon les statistiques, ce sont les séries F2, c, F3, et F1 qui sont en tête de peloton. Elles ont respectivement recueilli 55,15 %, 53 %, 52,47 % et 35 %. Les séries littéraires telles que les A2, B et A1 ferment la marche avec 19,98 %, 24,34 % et 28,12 %

b7c3bfdds Composent Proclamation des résultats du Baccalauréat 2011: 28,40 % des candidats déclarés admissibles

Continuez à lire:

Par lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 16 juillet 2011 6 16 /07 /Juil /2011 22:17

Menaces sur les examens scolaires : Les fondateurs exigent plus de 46 milliards

Publié le samedi 16 juillet 2011   |  Nord-Sud



Activites
© Ministères par DR
Activites gouvernementales: Le ministre du Commerce, Dagobert Banzio visite l’Ecole de Commerce et de Gestion (ECG)
Lundi 27 juin 2011. Abidjan. Ecole de Commerce et de Gestion (ECG), Marcory zone 4. Le ministre Dagobert Banzio a eu une importante séance de travail avec le Directeur Général, M. Koné Adama et le personnel enseignant



Vos outils
height=28

PARTAGEZ
 
 

 


Videos


Éducation Nationale : Annonce officielle des dates des examens de fin d'année 2011
- TCI - 29/6/2011

Les fondateurs d’écoles privées, laïques et confessionnelles menacent de fermer leurs locaux aux examens de fin d’année. Pour ne pas en arriver-là, ils exigent de l’Etat l’apurement des frais de scolarité qui leur sont dus pour l’année 2010. Cette somme qui s’élevait à 51 milliards est passée à 46,850 milliards de F Cfa, après que le président de la République a décaissé expressément 4 milliards de F Cfa. L’information a été livrée, vendredi, aux Deux-Plateaux, lors d’une conférence de presse animée par le porte-parole de la coordination des associations d’établissements privés d’enseignement supérieur et secondaire, Tiémoko Gohidé. Il ajoute que les enseignants, qui souffrent également des conséquences de cette dette, pourraient de même boycotter les examens. Soit en confisquant les livrets scolaires, soit en étant vulnérables aux tentatives de corruption. Ce qui va fortement dégrader la valeur des diplômes. Le porte-parole des créanciers regrette l’indolence des nouvelles autorités sur la question. « Nous n’avons aucune réponse en face depuis le 26 avril. Il n’y a pas eu de négociations et on nous a balancé 4 milliards », s’indigne Tiémoko G. Il relève que, déjà, 1/3 des écoles privées a fermé pour absence d’enseignants. Globalement, l’Etat doit 145,8 milliards de F Cfa aux fondateurs, si on tient compte des passifs de 2004 à 2009 estimés à 44,850 milliards et des encours du budget 2011 qui s’élèvent à 54,100 milliards. L’enseignement privé regroupe 800 écoles conventionnées.

Nesmon De Laure

Par lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 16 juillet 2011 6 16 /07 /Juil /2011 22:16

Diakité Coty en visite au centre-émetteur d’Abobo : “La télé sera sur toute l’étendue du territoire”

Publié le samedi 16 juillet 2011   |  Nord-Sud



Activités
© Ministères par DR
Activités gouvernementales: le ministre de la Communication, Diakité Souleymane Coty reçoit le Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP)
Mardi 21 juin 2011. Abidjan. Le Ministre de la communication, Diakité Souleymane Coty (photo), a reçu le Fonds de soutien et de développement de la presse (FSDP)



Vos outils
height=28

PARTAGEZ
 
 

 


Videos


Prise en charge des victimes de la crise post-électoral: La ministre de la famille, de la femme et de l'enfant Raymonde Goudou Coffie a échangé avec une délégation du personnel de la santé
- TCI - 14/7/2011

« Le gouvernement s’active pour que le centre puisse émettre sur toute l’étendue du territoire national. Nous allons réhabiliter les bâtiments et remplacer le matériel. Avec l’espoir et de la bonne volonté, tout va rentrer dans l’ordre », a annoncé, hier, le ministre de la Communication, Souleymane Diakité Coty lors d’une visite au centre-émetteur d’Abobo, derrière-rail. La télé pour tous les Ivoiriens a une note salée. Selon le directeur de la diffusion, N’Doua Bruno, la remise en fonction du centre-émetteur s’élève à environ un milliard Fcfa en tenant compte du coût des appareils (émetteurs et matériel technique) mais aussi de la réhabilitation des locaux. Aussi, a-t-il noté des avancées avec l’avènement d’un émetteur de 5 kg pour Télé Côte d’Ivoire (Tci), deux émetteurs respectivement pour Radio Côte d’Ivoire, la voix du rassemblement. A cette visite, le ministre était accompagné du directeur général de la Rti, Brou Aka Pascal et de Léonard Pohi, chef du centre émetteur de Taï qui a profité de l’occasion pour évoquer la situation alarmante de sa structure.

S.A.

Par lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Samedi 16 juillet 2011 6 16 /07 /Juil /2011 22:13

Situation sociopolitique - 3 nouveaux mandats d’arrêt internationaux lancés - L’ex-DG du Trésor sur la liste

Publié le samedi 16 juillet 2011   |  Soir Info



Manifestants
© AP
Manifestants Pro-Gbagbo devant le ministère français de la Défense à Paris, le jeudi 7 avril 2011 pour condamner l`intervention militaire française à Abidjan



Vos outils
height=28

PARTAGEZ
 
 

 


Videos


Charles Blé Goudé : Il y a eu une justice à double vitesse
- RFI - 4/7/2011

Le Procureur de la République près le Tribunal de première instance d’Abidjan Plateau vient de lancer trois(3) nouveaux mandats d’arrêt internationaux contre des personnalités de l’ancien régime, dont Mme Djédjé Mama, ex-Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique. Cette information a été livrée dans un communiqué de presse du Parquet en date du 15 juillet 2011. Relativement aux crimes de sang, le Parquet a indiqué que, dans le souci de permettre au nombre particulièrement élevé de victimes de cette catégorie d’infractions, ainsi qu’aux ayants-droit de saisir la justice, il a été décidé depuis mardi 12 juillet 2011, la création d’une « cellule spéciale d’enquête sur la crise post-électorale». Cette cellule, selon le communiqué de presse, est opérationnelle, et a aménagé dans ses propres locaux sis aux II Plateaux 7ème tranche, non loin de l’administration de l’Université de Bouaké délocalisée à Abidjan. ‘’Des magistrats, des officiers de police judiciaire et le personnel de la cellule se tiennent à la disposition des Ivoiriens, des victimes et de tout sachant pour recevoir et enregistrer les informations, témoignages ou plaintes relatifs aux crimes de sang perpétrés durant la crise post-électorale’’, note le texte. Le Parquet a informé officiellement l’opinion nationale et internationale de ce que, 25 personnes inculpées et provisoirement gardées à l’hôtel ‘’La Pergola’’ d’Abidjan ont été effectivement transférées à la maison d’Arrêt et de Correction de Boundiali. Concernant l’enlèvement de Yves Lambelin et ses compagnons, le Substitut du Procureur Dje Noël a fait remarquer que ‘’les enquêtes ont permis de découvrir le 11 Juillet 2011, dans la lagune sur indication de témoins, des ossements humains. Des analyses sont en cours pour voir s’il s’agit de ceux de l’une des personnes enlevées’’. Le Parquet a rappelé à tous que dans le cadre de cette procédure, 10 personnes ont déjà été inculpées et placées sous mandat de dépôt. Il s’agit de 4 miliciens, 5 militaires de la Garde Républicaine et d’un Commissaire de police. En plus, sur l’enlèvement du Colonel major à la retraite Dosso Adama, le parquet a indiqué que ‘’les investigations se poursuivent. Lundi 11 juillet 2011, deux mandats d’arrêt ont été lancés contre deux sous-officiers de la Garde Républicaine contre lesquels existent des indices graves et concordants de participation aux faits’’. Rappelons que le parquet a expliqué que le mandat d’arrêt international est une mesure judiciaire, c’est-à-dire qu’elle est prévue par la loi, notamment, l’article 120 du code de procédure pénale. C’est l’ordre donné à la Force publique d’avoir à rechercher une personne contre laquelle existent les indices graves et concordants de sa participation aux faits et à la conduire devant les autorités judiciaires. Lorsque cette personne se trouve hors des limites du territoire de la République, on parle de mandat d’arrêt international. Il est établi par le Juge d’Instruction qui le transmet en vue de son exécution, au Procureur de la République qui, à son tour, le transmet au ministre de la Justice qui se charge des démarches subséquentes.

K.A.Parfait

Par lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés