Côte d’Ivoire /Justice : Bishop Benjamin Boni lavé de tous soupçons

Publié le par lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com

Côte d’Ivoire /Justice :      Bishop Benjamin Boni lavé de tous soupçons

 

Depuis le 15 janvier  2014, Bishop Benjamin Boni, premier responsable de l’Eglise Méthodiste Unis de Côte d’Ivoire a été lavé de toutes accusations. Entraîné devant le tribunal correctionnel d’Abidjan- Plateau, par les pasteurs AMARI Esmel Louis, NIANGNE Agnes, ATHANGBA Jean- Marc et le frère AKA Metchro Denis le Bishop a eu l’annulation des plaintes portés contre lui. En matière de élit d’administration d’une association étrangère, de faux et usage de faux et d’escroquerie le 27 juillet 2009. Le tribunal d’Abidjan prononçant son jugement a soutenu qu’ ’’il n’a y eu aucune manœuvre frauduleuse pour le changement de dénomination de l’EPMCI à l’Emuci, le changement de régulation étant régulier ainsi que les biens sont la propriété de l’Emuci ‘’.

Cela dit, le tribunal a établi qu’il n’y avait aucune manœuvre frauduleuse qui puisse justifier des poursuites à l’encontre du Bishop Benjamin Boni pour escroquerie car, il a établi en vertu du mandat qui lui échoit, par des procédés juridiques, que les biens appartiennent à l’église méthodistes de Côte d’Ivoire âgée aujourd’hui de cent ans. Concernant la requête portant modification de l’organe de direction et de dénomination de l’Eglise protestante uni de Côte d’Ivoire, le bishop n’a commis aucun délit et que tous les biens de l’Emuci, sont et demeurent la propriété exclusive de l’Emuci.

Dès lors, qu’ils sont régulièrement enregistrés et protégés par l’Organisation africaine de la propriété Intellectuelle (OAPI) et la requête en annulation de l’arrêté  du Ministère d’Etat, Ministère de l’administration du territoire est été rejetée. Et ce face aux pasteurs LEGBEDJI Aka Bertin Charles, ADOU Yédé Jonas et le frère AKA Metchro Denis à la chambre administrative de la cour suprême en son audience publique ordinaire du 27  novembre 2013. Suite à cette succession d’évènement, l’Emuci exhorte les chrétiens à un esprit d’amour, d’unité et de pardon. Pour joindre l’acte à la parole, l’église a donc accueilli avec joie le retour du pasteur AMARI Esmel premier président des frères et sœurs dissidents le 10 mars 2013 à l’occasion de la 8ème conférence annuelle ordinaire qui s’est tenue à Abobo Baoulé précisément dans le district méthodiste d’Abobo.

 

Fortuné Kouassi

Commenter cet article