Cote d’Ivoire : L’essentiel des présentations des vœux 2014 du Fpi, du Lider, du Président de la République, de l’Église Méthodiste Unie de Cote d'Ivoire

Publié le par lepetitjournalisteivoirien.over-blog.com

 

 

Cote d’Ivoire : L’essentiel des présentations des vœux 2014 du Fpi, du Lider, du Président de la République, de l’Église Méthodiste Unie de Cote d'Ivoire

 

 

La rédaction de lepetitjournalisteivoirien  après avoir parcouru un certains nombre de vœux à la nation pour l’année 2014, présentés aux ivoiriens par certaines personnalités vous proposes l’essentiel de ce qu’ils ont dit.

 De Pascal AFFI NGUESSAN au Pr. Mamadou KOULIBALY en passant par le Bishop Benjamin BONI, à celui du Président de la République Alassane OUATTARA sans oublier les vœux du citoyen lambda ont traduit leurs souhaits pour l’année 2014.

 

Pascal AFFI NGUESSAN

Président du Front populaire ivoirien (Fpi)

‘’ Le pays va mal ; il peine à sortir de la grave crise post-électorale : à cause d’une absence de vision politique, d’une politique de rassemblement des ivoiriens et d’une politique de réconciliation nationale.’’ Dixit Pascal AFFI NGUESSAN Président du Front populaire ivoirien (Fpi).

Pour remédier à cette situation de fait les "états généraux" réclamés par le FPI sont une condition essentiel a l’élaboration d’une réconciliation national réussi, pour aboutir pourquoi pas, a l'émergence de la Côte d'Ivoire en 2014.. 

 

Mamadou Koulibaly
Président de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER)

Selon Mamadou KOULIBALY les ivoiriens sont ‘’ soumis à une croissance économique prétendue forte et à un chômage endémique’’. Face a cette situation de fait, ‘’de nombreuses personnes se demandent comment nous pourrions nous en sortir’’, avec ‘’un État défaillants’’, où ’’la corruption est proportionnelle à la criminalisation de l’État’’ et alors ‘’la population est de plus en plus menacée par la famine’’

Pour palier a cela en cette année 2014, Mamadou KOULIBALY propose une solution qui s’impose a l’opposition dans son ensemble, ‘’une coalition’’ entre les partis pour faire face au parti au pouvoir d’Alassane OUATTARA.

Et ceux autour d’un programme bâti en cinq points :- Le recensement général de la population et de l’habitat, -L’actualisation de la liste électorale, -La recomposition de la commission électorale indépendante, -Le statut des partis politiques de l’opposition, -La réforme du secteur de la sécurité.


SEM Alassane OUATTARA.

Président de la République de Cote d’Ivoire,

 

Dans l’adresse de son message a la nation, le Président de la République de Cote d’Ivoire, SEM Alassane OUATTARA y dresse un bilan assez satisfaisant (entre construction d’infrastructures économiques, reformes structurelles dans les secteurs de la santé, de l’éducation,…).

 

Le Président de la République de Cote d’Ivoire, SEM Alassane OUATTARA a cependant  précisé  qu’il reste beaucoup à faire d’où les défis avenirs qui attendent les ivoiriens et ivoiriennes  l’année 2014.

 

L’année 2014 verra la fin de la pénurie d’eau potable  à Abidjan, l’augmentation de manière substantielle le SMIG  (salaire minimum interprofessionnel garanti) qui est passé de 36.607 francs CFA à 60.000 francs CFA. 

 

Chaque fonctionnaire verra également son salaireaugmenté régulièrement grâce a une augmentation des salaires des fonctionnaires de 137 milliards et 700 millions de F CFA qui aura été consentie pour 2013 et 2014. 

 

‘La mise en place de la couverture maladie universelle dans le courant de l’année 2014’, l’accès aux services de télécommunication, grâce à l’utilisation d’une nouvelle technologie ou ‘la mesure de mise en liberté provisoire de certains détenus de la crise post-électorale’ constituent l’essentiel du message du Président de la République de Cote d’Ivoire, SEM Alassane OUATTARA. 

 

Bishop Benjamin BONI

Le Président de la Conférence Annuelle de Côte d'Ivoire

Le Bishop Benjamin BONI a demandé a tous les méthodistes de Cote d’Ivoire d’être reconnaissant a « l’Emmanuel »  celui qui a veillé sur eux durant l’année 2013 qui vient de s’achever. Pour l’année 2014, le Bishop Benjamin BONI interpelle les Autorités politiques, administratives, militaires, religieuses, coutumières et autres acteurs de la Société Civile, a considérer ‘’ la réconciliation nationale non comme étant un élément de programme mais comme étant l’élément catalyseur ou décisif de nos projections et actions de développement’’.


Le citoyen lambda

La santé accessible a tous, un environnement sécuritaire très amélioré, la garanti un emploi pour une jeunesse très bien éduqué, bien forme. Voir les prix des denrées de première nécessité baissé dans une ambiance de paix, constitue pour l’essentiel des vœux formulé par le citoyen lambda.


--
Fortune Kouassi
Journaliste

Cote d`Ivoire, Abidjan
01 bp 48 35 Abidjan 01

fortunekouassi@gmail.com
mob: +225 48 966 108
mob: +225 02 06 5000

Commenter cet article